Air France : des gardes à vue qui agitent les éditorialistes

le , mis à jour à 12:43
4
Le directeur des ressources humaines d'Air France Xavier Broseta a dû s'enfuir pour échapper à la violence de salariés d'Air France le 5 octobre. Un vigile a été grièvement blessé lors de ces incidents.
Le directeur des ressources humaines d'Air France Xavier Broseta a dû s'enfuir pour échapper à la violence de salariés d'Air France le 5 octobre. Un vigile a été grièvement blessé lors de ces incidents.

 

 

Six salariés d'Air France ont été placés lundi en garde à vue après les violences de la semaine dernière lors du CCE de la compagnie aérienne. Selon France Info, il s'agit pour cinq d'entre eux de syndicalistes, membres de la CGT. L'un d'eux serait même délégué de ce syndicat. L'occasion pour la gauche de la gauche, Mélenchon et Duflot en tête, de s'indigner. Les éditorialistes de la presse sont loin d'être en accord sur les suites à donner à ces incidents. Certains dénoncent la culture de l'impunité syndicale. D'autres déplorent l'exploitation qu'en a faite la direction de la compagnie.

Rémi Godeau dans L'Opinion

"(...) Bien entendu, leur haut-le-coeur ne s'adresse pas aux deux dirigeants exhibés chemise arrachée et costume en lambeaux, érigés en boucs émissaires expiatoires par une troupe haineuse. Pour nos anticapitalistes patentés, en vertu d'une lutte des classes viciée, ces deux victimes sont des bourreaux et les interpellés des héros. Car l'impunité qu'ils dénoncent à tour de bras, ils la revendiquent pour leurs affidés. La responsabilité qu'ils invoquent à tout bout de champ, ils la piétinent parce que la fin justifie les moyens. L'autorité républicaine dont ils réclament la restauration, sans honte ils la foulent au pied. C'est un mauvais combat. Il ne fera qu'alimenter le discrédit politique et syndical pour ignorer cette évidence : la colère sociale peut se...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bern1616 le mardi 13 oct 2015 à 15:38

    cgt,syndicat gauchiste faciste obsolète!

  • mo.conta le mardi 13 oct 2015 à 13:35

    il les incite.....non .....ent..

  • mo.conta le mardi 13 oct 2015 à 13:35

    et mélanchon qui les incitent à la brutalité (il dit c'est normal)

  • 445566ZM le mardi 13 oct 2015 à 13:23

    Le problème de la France ce sont les syndicalistes, qui attendent l'arme au pied, et qui prennent chaque velléité de réformes comme une provocation. La hantise des gouvernants c'est la grève de janvier 1995, l'Ile de France sans le métro ni RER. Qui a dit que la France n'est pas réformable ?