Air France : dernière offensive des pilotes au 12ème jour de grève

le
9
Air France : dernière offensive des pilotes au 12ème jour de grève
Air France : dernière offensive des pilotes au 12ème jour de grève

Que veulent-ils de plus ? En grève depuis 12 jours, les pilotes d'Air France ont obtenu l'abandon du projet de Transavia Europe, qui risquait, selon eux, de provoquer du «dumping social». Ils vont pourtant vont revenir une nouvelle fois, ce vendredi vers 15 heures, à la table des négociations avec la direction. Air France refuse en effet de mettre en oeuvre dans sa filiale Transavia un contrat unique aux conditions d'Air France. Les pilotes qui seraient amenés à voler sur la compagnie low cost, notamment pendant l'été, réclament une prime de tranfert équivalente à 1,5 fois leur salaire fixe, multplié par la durée de leur transfert chez Transavia. En outre, leur principal syndicat, le SNPL veut avoir un oeil, comme chez Air France, sur la gestion des contrats de travail des pilotes au sein de Transavia.

Alors que moins d'un vol sur deux ne sera pas assuré ce vendredi, un accord dans la journée permettrait un retour à la normale du trafic à partir de lundi ou mardi.

Pas touche au statut Les pilotes d'Air France ne veulent pas que l'on touche à leur statut. Motif ? Leur salaire brut annuel oscille entre 75 000 et 250 000 euros selon le grade (copilote ou commandant de bord), l'ancienneté et l'affectation (moyen-courrier ou long-courrier). Chez Transavia, le salaire varie entre 87 000 et 180 000 euros. Outre ces conditions de rémunération plus faibles chez les compagnies low cost, selon la Fédération nationale de l'aviation marchande, les pilotes d'Air France volent environ 20 à 25% de moins que leurs homologues européens. Selon elle, ils volent environ entre 550 et 650 heures par an, contre 700 à 750 heures pour les compagnies classiques européennes (Lufthansa, British Airways) voire 800 à 850 heures pour easyJet et Ryanair. Un pilote d'Air France assure en moyenne 121 jours de vol par an (moins qu'en 2010 avec 125 jours) et treize jours de formation au sol. Le seuil maximum de l'aviation civile en Europe a fixé à 900 heures ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5476707 le vendredi 26 sept 2014 à 11:16

    LA honte est que le gouvernement ait poussé la direction d'Air France à abandonnertransavia europe donc à céder devant ces nantis irresposables

  • ppetitj le vendredi 26 sept 2014 à 11:12

    Ils creusent leurs propres tombes et se plaindront que leur direction n'est rien fait...Merci les syndicats fossoyeurs professionnels de l'emplois...

  • frenchto le vendredi 26 sept 2014 à 11:10

    petits caprices de petits pilotes. J'invite tous les voyageurs à ne prendre que du low cost. Les compagnies comme air France doivent disparaitre et le plus vite possible

  • M1736621 le vendredi 26 sept 2014 à 10:52

    Ont aussi disparus, pour les mêmes raisons : Sabena (Belgique) et Suissair (Suisse)

  • M210608 le vendredi 26 sept 2014 à 10:16

    air france n'existera plus dans moins de 10 ans!!!

  • M210608 le vendredi 26 sept 2014 à 10:11

    des fainéant payé hors de prix!!!qui ce permettent en plus de faire la grève payé plus de 150000€ par an ac 12 jours de repos par mois.....!!!!!!Mais c'est une honte pour les français qui triment plus de 150 heure par mois (et sans repos!) pour être payé au smig sans avoir le droit de grève, eux!!!qd air France sera vendu au Chinois ou Japonais ou Etat-Unis ou même Qatar, ils viendront pas pleurer et se sera bien fait pour leur sale Gu.eule

  • wotan1 le vendredi 26 sept 2014 à 09:55

    un vrai détournement, non pas d'avion mais, du droit de grève !

  • dotcom1 le vendredi 26 sept 2014 à 09:51

    ILs voudraient juste pouvoir continuer à vivre comme dans les années 60.

  • s.boinon le vendredi 26 sept 2014 à 09:48

    A lire aussi "Rigueur : les pilotes d'Air France épargnés ?"http://www.europe1.fr/economie/rigueur-les-pilotes-d-air-france-epargnes-2242373