Air France: après le SNPL, un autre syndicat de pilotes appelle à la grève mi-septembre

le
0
Air France: après le SNPL, un autre syndicat de pilotes appelle à la grève mi-septembre
Air France: après le SNPL, un autre syndicat de pilotes appelle à la grève mi-septembre

Le Spaf, deuxième syndicat de pilotes à Air France, va déposer, comme le SNPL, un préavis de grève à compter du 15 septembre, pour défendre les conditions d'emploi des pilotes, a indiqué mercredi à l'AFP son porte-parole. «Nous allons déposer nous aussi en fin de semaine un préavis de grève, de quatre jours reconductibles, à partir du 15 septembre», a précisé Julien Duboz.

Le SNPL AF Alpa, majoritaire, avait déjà déposé jeudi dernier un préavis reconductible d'une semaine, du 15 au 22 septembre. Les négociations entre les deux syndicats de pilotes et la direction sur la refonte à venir des réseaux court et moyen-courrier du groupe sont très tendues. Pour pouvoir développer sa low-cost Transavia en 2015, Air France doit recueillir l'aval des pilotes et renégocier un accord limitant actuellement la flotte de Transavia France à 14 avions.

Les deux syndicats revendiquent que tous les appareils de 100 places soient opérés par des pilotes sous contrat Air France, quelle que soit la compagnie (Air France, Hop!, Transavia). Le Spaf refuse «tout contrat moins disant» socialement. Après une première réunion mardi, les discussions sont «au point mort», juge Julien Duboz. Il estime que le projet de création d'une nouvelle compagnie, Transavia Europe, révélé mercredi, est une «énième provocation».

Sans attendre, pour être en mesure d'ouvrir de nouvelles lignes l'été prochain, la compagnie disposera d'une flotte augmentée de sept Boeing 737 pour la prochaine saison été de Transavia France. Les deux syndicats ont été mis devant le fait accompli cet été: «ça en dit long sur l'état du dialogue social à Air France», commente le porte-parole du Spaf. Sur le carnet de commandes de Boeing ne figure aucune transaction d'Air France sur l'achat de moyen courrier.

Le porte-parole du Spaf affirme en outre n'avoir eu «aucune réponse» de la direction mardi sur les rumeurs d'«achat de neuf Boeing supplémentaires» ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant