Ain : naissance d'une nouvelle eau minérale

le
0
Ain : naissance d'une nouvelle eau minérale
Ain : naissance d'une nouvelle eau minérale

Le fait n'est pas courant. Une nouvelle eau minérale française va bientôt voir le jour. La station thermale de Divonne-les-Bains, dans l’Ain, à la frontière suisse, va exploiter sa source naturelle pour lancer, dès l’année prochaine, sa marque sur le marché. Un contrat a été signé, hier, entre la mairie et l’investisseur catalan qui va mettre cette eau en bouteille. Patrick Sabaté, 46 ans, chef d’entreprise de Perpignan (Pyrénées-Orientales), ancien dirigeant de l’entreprise familiale de bouchons en liège reconverti avec succès dans le champagne, entend faire de Divonne l’une des dix grandes marques françaises d’eau minérale naturelle d’ici cinq ans. Pour ce projet, il s’associe avec une autre figure du monde du vin, Jean-Niklas Palm-Jensen, important importateur de vins et spiritueux en Suède.

400 millions de bouteilles par an

Avec un investissement prévu entre 20 et 22 M€, ils vont construire dans les mois qui viennent un site de production destiné à embouteiller la source Mélodie captée une première fois en 1996 sans être exploitée. « L’eau de Divonne présente d’excellentes caractéristiques de légèreté, de pureté et de très faible minéralisation », explique Patrick Sabaté, « elle est peu chargée en sel et elle a des propriétés apaisantes ». La source de Divonne a l’avantage de produire en abondance puisque son débit s’élève à quelque 80 m 3/heure, ce qui permettra à terme de produire 400 millions de bouteilles par an.

L’exploitation de la source, espérée depuis plus de quarante ans, est vécue comme un événement historique. « La naissance d’une eau minérale est un formidable vecteur de développement économique et touristique », explique Etienne Blanc, député-maire LR de Divonne, qui a piloté le projet et mise sur ce potentiel de développement économique.

Outre la trentaine d’emplois directs créés, l’eau de Divonne pourra être déclinée en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant