Aide aux départements en difficulté : «une prime aux mauvais élèves», selon Jean Arthuis

le
7
Aide aux départements en difficulté : «une prime aux mauvais élèves», selon Jean Arthuis
Aide aux départements en difficulté : «une prime aux mauvais élèves», selon Jean Arthuis

Le sénateur Jean Arthuis déplore que les critères d'attribution favorisent ceux qui s'endettent le plus.

Ce fonds d'urgence était-il une bonne idée?

JEAN ARTHUIS. Au regard des dépenses, notamment sociales, qui alourdissent les comptes des départements, c'est une bonne chose que l'Etat donne un coup de pouce. Encore fallait-il que l'attribution des fonds soit rationnelle et impartiale.

Que voulez-vous dire?

Je trouve curieux que ce soit le département de Corrèze, département du président de la République, qui remporte la part la plus forte de ce que l'Etat a appelé des « subventions exceptionnelles ».

Cette répartition s'est faite sur des critères objectifs?

Des critères qui font la part belle aux départements dépensiers. Quand on se penche sur la répartition, on se rend compte que plus un département est rigoureux, moins il perçoit d'argent. Et vice versa. Ainsi, la Corrèze a une capacité d'autofinancement en baisse, c'est-à-dire qu'elle a voté un budget en déficit, ce qui est d'ailleurs illégal, et qu'elle ne sera pas en capacité de rembourser sa dette avant quinze ans. Et pourtant, c'est elle qui est la plus choyée. Si ses dépenses sociales étaient au-dessus de la moyenne, cela pourrait à la limite justifier une telle générosité de l'Etat? Or, ce n'est pas le cas, puisque ce type de dépenses représente moins de 46% des dépenses réelles de fonctionnement, alors que, dans mon département, la Mayenne ? qui, elle, n'a rien reçu de ce fonds ?, elles s'élèvent à 47,7%.

Il y aurait deux poids, deux mesures selon la couleur politique des départements?

Ce que je sais, c'est qu'en Mayenne nous nous battons depuis des années pour maîtriser nos dépenses et limiter les hausses d'impôt. Résultat, nous ne sommes quasiment pas endettés. Or, le taux d'endettement est l'un des critères privilégiés pour avoir droit aux subventions de ce fonds ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GAULLEC le samedi 28 sept 2013 à 12:27

    Une fois de plus lumineux knbskin! C'est bien pour cela que ce pays est foutu. Il ne se réformera que lorsque l'effondrement sera avéré et total. Deux solutions: résister comme vous le faites, admirable! Ou partir ce que j'ai fait car le pays et son peuple est riche et pour ruiner tout le peuple ça va prendre encore beaucoup beaucoup de temps. La résilience de ce système de gouvernement (droite, gauche au pouvoir depuis 30ans) est considérable... sauf conflagration planétaire imprévisible.

  • Formax le samedi 28 sept 2013 à 12:17

    @knbskin: ta définition du PS, tout à fait exacte, me plait bien... ;-)

  • TL70190 le samedi 28 sept 2013 à 11:53

    réveillez vous et demander vous a qui profite le crime , partout c'est l'endettement des gogos qui dorment et ne voient pas cette politique de banksters qui asservit les peuples que l'on entretient dans l'ignorance afin de les tondre un peu plus chaque jour ...

  • knbskin le samedi 28 sept 2013 à 11:44

    Mais la "prime aux mauvais élèves", c'est l'alpha et l'oméga de la politique du PS ! PS = parti de petits bourgeois dévoyés et d'escr0cs au servie d'électeurs délinquants va-nu-pieds illettrés ou assistée professionnels ... Tant qu'il y a assez de productifs qui peuvent payer et permettre d'emprunter, ça fonctionne ! ;)

  • alc2855 le samedi 28 sept 2013 à 11:43

    Plus d'argent aux cancres. C'est ça le socialisme gagner plus en en faisant le moins possible.....

  • mipolod le samedi 28 sept 2013 à 11:43

    C'est quand même pas de chance, hein....!!!lol. La Corrèze département le plus endetté de France, mais quelle surprise !!! C'était pas le copain à Valérie qui en était le président ? Je vois comme un souci maintenant qu'il dirige la France : va-t-on devenir le pays le plus endetté d'Europe ? En tant cas, c'est bien parti pour et ça sera encore la faute à Sarko ....!!!!lol

  • M8412500 le samedi 28 sept 2013 à 11:32

    Il est d'où notre super président? vous etes surpris moi nongouvernement de minus