Aide au développement : baisse des subventions pour l'Afrique

le
0
INFOGRAPHIE - L'Agence française pour le développement accorde de plus en plus d'importance à l'Asie et à l'Amérique latine.

En 2012, malgré la crise et les mesures d'austérité, l'Agence française du développement (AFD), bras armé de l'aide française aux pays pauvres, a battu un nouveau record d'activité. La totalité de ses engagements augmente: 7 milliards d'euros en 2012, contre 6,8 milliards en 2011. Mais dans le détail, le montant des prêts bonifiés et des subventions est en baisse: 876 millions d'euros en 2012 contre 893 millions en 2011.

Si l'Afrique subsaharienne absorbe les deux tiers des engagements réservés aux plus démunis, l'AFD est de plus en plus implantée dans les pays émergents, en Amérique latine et en Asie. Dans ces régions, l'axe de développement est la lutte contre le réchauffement climatique, en ciblant en priorité le développement urbain et les infrastructures. C'est par exemple le financement du métro de Bangalore en Inde, d'un p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant