Aïd-el-Kébir : le maire FN Fabien Engelmann veut sauver les moutons

le , mis à jour le
2
Le maire FN de Hayange Fabien Engelmann, photo d'illustration.
Le maire FN de Hayange Fabien Engelmann, photo d'illustration.

Ce jeudi 24 septembre, 1,5 milliard de musulmans dans le monde célèbrent l'Aïd-el-Kébir. Cette fête s'accompagne d'un rituel qui consiste à égorger des moutons, une pratique qui ne fait pas l'unanimité en France. Chaque année, cette célébration donne lieu à des polémiques, entre l'interdiction d'ouverture de certains abattoirs et la levée de boucliers des associations de défense des animaux.

Cette année, parmi les détracteurs figure le maire FN de Hayange en Moselle, déjà connu pour ses coups d'éclat. Cette fois-ci, il a décidé de se lancer dans le sauvetage de moutons qu'il dépeint comme de pauvres "victimes de la barbarie".

Mercredi soir, c'est donc avec fierté qu'il a posté une photo sur son compte Twitter le représentant avec "quatre petits rescapés de l'Aïd-el-Kébir", un message reposté près de 600 fois :

  

Sur sa page Facebook, l'élu se décrit comme "sensible depuis toujours à la cause animale". Il estime que "plus de 200 000 moutons vont être égorgés à vif dans une agonie insupportable lors de l'Aïd-el-Kébir".

Dans sa "croisade", il est soutenu par de nombreux internautes, mais aussi la Fondation Brigitte Bardot qui a publié un tract dénonçant l'égorgement de moutons :

  

"Provocation haineuse"

Sur Twitter, la prise de position de Fabien Engelmann est critiquée par des musulmans, mais aussi des élus, comme Alexis Bachelay :

 Certains...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • imozen le vendredi 25 sept 2015 à 10:02

    et pas les cochons ?

  • bernm le vendredi 25 sept 2015 à 09:29

    Au 21e siecle, cette pratique fait quant meme assez barbare.