Ai Weiwei propose au Web de surveiller sa vie

le
0
Pour dénoncer la surveillance constante dont il fait l'objet de la part des autorités chinoises, l'artiste contestataire a eu l'idée d'installer à son domicile des webcams connectées en permanence à Internet.

Ai Weiwei n'est décidément guère pudique. Dans le cadre de son travail, l'artiste contestataire chinois n'avait pas hésité à poser en tenue d'Adam, entouré de quatre femmes également nues. Les photographies lui avaient valu une enquête pour pornographie.

Cette fois, c'est pour dénoncer la pression des autorités chinoises à son encontre qu'il a décidé de donner de sa personne. Depuis une affaire de redressement fiscal, qui l'avait mené en détention au printemps 2011, il vit sous surveillance étroite, sans pouvoir quitter Pékin. Pour tourner cette situation en dérision, Ai Weiwei a annoncé mardi avoir installé à son domicile quatre caméras reliées à Internet. Via notamment une webcam placée au-dessus de son lit et une autre à son bureau, c'est désormais le monde entier qui peut le surveiller. En théorie du moins, puisqu'à l'heure où ces lignes ont été écrites, le site ne diffusait pas d'images.

«Chaque jour je suis filé»

«Ma vie est placée sous telle...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant