Ai Weiwei n'est pas autorisé à quitter le territoire chinois

le
0
L'artiste s'est vu interdire, mercredi, l'accès au tribunal qui étudiait sa propre plainte contre le fisc chinois.

Correspondant à Pékin

Les services de sécurité chinois n'entendent pas lâcher Ai Weiwei comme cela. Comme prévu, un an après sa libération ce vendredi, certaines restrictions concernant le turbulent artiste seront levées. Il ne sera plus ainsi confiné à Pékin, et pourra se déplacer en Chine, son contrôle judiciaire étant théoriquement terminé. Mais la police l'a averti qu'il ne pourrait quitter le pays, une disposition qu'il juge «peu légale». «Ils continuent à restreindre ma liberté de mouvement et à fabriquer des crimes à me mettre sur le dos», a-t-il déclaré. En l'occurrence, l'artiste pourrait être accusé de «bigamie» et de «pornographie». Des policiers lui ainsi montré une photo prise dans un studio, avec quatre femmes nues. Ayant été mise sur Internet et ouverte «plus de mille fois», elle serait une preuve de menées pornographiques.

Mais surtout, Ai Weiwei reste suspendu à la décision de justice concernant le colossal redressement fiscal

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant