Ahold présente un résultat opérationnel inférieur aux attentes

le
0
LE GROUPE DE DISTRIBUTION AHOLD AFFICHE UN RÉSULTAT INFÉRIEUR AUX ATTENTES
LE GROUPE DE DISTRIBUTION AHOLD AFFICHE UN RÉSULTAT INFÉRIEUR AUX ATTENTES

BRUXELLES (Reuters) - Ahold a fait état mercredi d'un bénéfice opérationnel du premier trimestre inférieur aux attentes, le distributeur néerlandais ayant subi une baisse de ses marges aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, les deux principaux marchés du groupe.

Le résultat d'exploitation ajusté des éléments exceptionnels a reculé de 6,2% sur la période, à 392 millions d'euros alors que les analystes financiers interrogés par Reuters avaient anticipé 399 millions.

Le chiffre d'affaires du groupe, qui réalise environ 60% de ses ventes aux Etats-Unis avec des chaînes telles que Giant et Stop&Shop, est resté stable, à 9,8 milliards d'euros tandis que la marge opérationnelle sous-jacente est revenue à 4,0%, contre 4,1% il y a un an.

Aux Etats-Unis, les ventes à magasins constants (hors essence) ont augmenté de 0,1% sur le premier trimestre, après une progression de 0,3% en 2013.

Mais la marge opérationnelle d'Ahold sur le marché américain est passée de 4,1% en 2013 à 3,9%, les coûts de production augmentant davantage que les prix de détail. Le groupe a également introduit sur la période une nouvelle gamme de produits frais.

Le distributeur belge Delhaize qui, comme Ahold réalise non loin des deux tiers de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, a fait état d'une hausse de 4,6% de ses ventes à magasins comparables dans le pays.

Aux Pays-Bas, où il domine le marché de la distribution avec la chaîne Albert Heijn, les ventes à magasins constants du groupe ont baissé de 1,4% après une hausse de 0,6% en 2013. La rentabilité est revenue à 5,0%, contre 5,4% précédemment.

Selon Ahold, le recul de ventes aux Pays-Bas est notamment dû au fait que les clients achètent moins par visite.

Le groupe a dit anticiper des conditions d'activité similaires au deuxième trimestre, ajoutant que la marge devrait encore baisser aux Etats-Unis du fait d'investissements dans de nouvelles offres.

Ahold a ajouté tabler sur 300 millions d'euros d'économies de coûts en 2014.

(Robert-Jan Bartunek, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant