Ahold - Hausse de titre après un T1 meilleur que prévu

le
0
    * Bénéfice courant T1 de 449 mlns, le consensus donnait 
430 mlns 
    * Ahold voit toujours la fusion avec Delhaize achevé 
"mi-2016" 
    * Le titre Ahold gagne 2,5% et l'action Delhaize 2% 
 
 (Actualisé avec précisions, cours de Bourse, déclarations du 
directeur général) 
    AMSTERDAM, 1er juin (Reuters) - Ahold  AHLN.AS  a fait état 
mercredi de résultats du premier trimestre supérieurs aux 
attentes, le distributeur néerlandais réaffirmant à cette 
occasion que le projet de fusion avec son concurrent belge 
Delhaize  DELB.BR  était bien parti pour être finalisé dans 
quelques semaines. 
    A la suite de ces annonces, le titre Ahold gagnait 2,66% à 
20,44 euros à 08h45 GMT, l'une des plus fortes hausses de 
l'indice européen Stoxx 600  .STOXX , tandis que Delhaize 
prenait 2,2% à 96,30 euros. L'indice regroupant les valeurs 
européennes de la distribution  .SXRP  cédait alors 0,6%. 
    Ahold et Delhaize ont annoncé il y a près d'un an leur 
projet de fusion, sous la forme du rachat du second par le 
premier pour 9,3 milliards d'euros, une opération qui doit 
donner naissance à la sixième chaîne de magasins d'alimentation 
aux Etats-Unis et à la première au Benelux.  ID:nL8N0ZA0P1  
    "Nous continuons de bien avancer dans notre projet de fusion 
avec Delhaize, que nous pensons pouvoir finaliser d'ici la 
mi-2016", a déclaré Dick Boer, directeur général du néerlandais. 
    Ahold et Delhaize réalisent chacun les deux tiers de leur 
chiffre d'affaires aux Etats-Unis, le néerlandais avec les 
enseignes Stop & Shop et Giant et le belge avec Food Lion et 
Hannaford, quatre marques surtout concentrées sur la côte Est du 
pays. 
    Les autorités américaines n'ont pas encore donné leur vert à 
l'opération. Les analystes ne pensent pas que le projet sera 
bloqué mais ils estiment qu'environ 80 magasins, notamment 
autour de Richmond, en Virginie, devront être cédés pour éviter 
une concentration trop importante. 
     
    LES MARGES S'AMÉLIORENT AUX ETATS-UNIS 
    Dick Boer a dit être en "contact étroit" avec la Federal 
Trade Commission (FTC) américaine, tout en se montrant confiant 
sur l'avis de cette dernière. Il n'a voulu faire aucun 
commentaire sur le nombre et la localisation de magasins 
susceptibles d'être cédés pour emporter l'adhésion de 
Washington. 
    Au premier trimestre, Ahold a dégagé un résultat 
d'exploitation courant de 449 millions d'euros, contre 390 
millions sur la même période en 2015 et 430 millions attendus en 
moyenne par les analystes interrogés par Reuters. 
    Le chiffre d'affaires à taux de change constants a augmenté 
de 3,5%, à 11,77 milliards d'euros, la marge opérationnelle 
courante ressortant à 3,8% contre 3,5% il y a un an. 
    Aux Etats-Unis, les ventes à magasins constants, hors 
carburants, ont enregistré une hausse de 0,8%, les ventes 
totales augmentant de 3,0%, à 7,3 milliards d'euros à taux de 
change constants, grâce surtout à l'ouverture de 25 magasins 
autour de New York. 
    La rentabilité des activités américaines du groupe s'est 
améliorée de 0,3 point de pourcentage, à 4,0%. 
    Aux Pays-Bas, où Ahold est le leader du marché avec 
l'enseigne Albert Heijn, les ventes à magasins constants ont 
progressé de 2,9% et le chiffre d'affaires net a augmenté de 
4,9%, à 3,9 milliards. 
    Ahold a réaffirmé viser une marge opérationnelle courante, 
hors coûts liés à la fusion avec Delhaize, "conforme" à la 
rentabilité de 3,8% dégagée en 2015. 
    De son côté, Delhaize a annoncé fin avril avoir réalisé sir 
les trois premiers mois de l'année un bénéfice d'exploitation 
ajusté de 221 millions d'euros, supérieur aux attentes, pour un 
chiffre d'affaires de 6,2 milliards, lui aussi meilleur 
qu'attendu.   
     
 
 (Toby Sterling, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français, édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant