Ahold et Delhaize discutent fusion, selon les médias belges

le
0

BRUXELLES, 10 mai (Reuters) - Les distributeurs néerlandais Ahold AHLN.AS et belge Delhaize DELB.BR ont entamé des discussions au plus haut niveau en vue d'une possible fusion, rapporte la presse belge ce week-end. Les discussions sont à un stade préliminaire, ont souligné les journaux financiers De Tijd et L'Echo, en citant plusieurs sources anonymes. "Les discussions viennent à peine de commencer et se situent encore dans une phase préliminaire. On ne parle pas encore d'accord", écrit l'Echo. Les deux groupes, qui ont en commun de réaliser l'essentiel de leur chiffre d'affaires aux Etats-Unis, ont dit ne pas commenter les rumeurs de marché. Depuis des années, les analystes considèrent Delhaize comme un partenaire de fusion potentiel pour Ahold et, selon l'Echo, les deux sociétés ont tenu des négociations très avancées en 2006 et 2007. Ahold a une capitalisation boursière de 15,5 milliards d'euros, le double de celle de Delhaize qui se monte à 7,53 milliards. Aucun des deux groupes n'a d'actionnaire de référence, les actionnaires familiaux de Delhaize, qui détiennent ensemble environ 20% de l'entreprise, agissant en ordre dispersé, relève l'Echo. De plus, de nombreux investisseurs institutionnels détiennent des parts des deux groupes. "La seule chose qui compte pour ces actionnaires, c'est le juste prix", ajoute le journal. Ahold détient en Belgique la chaîne Albert Heijn qui y opère une trentaine de magasins. "Une combinaison avec les 22% détenus par Delhaize pourrait venir détrôner le leader du marché belge, Colruyt", conclut l'Echo. (Adrian Croft à Brussels et Thomas Escritt in Amsterdam, Véronique Tison pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant