Agüero dans l'histoire, Chelsea dans la crise, Rodgers au chômage

le
0
Agüero dans l'histoire, Chelsea dans la crise, Rodgers au chômage
Agüero dans l'histoire, Chelsea dans la crise, Rodgers au chômage

La leçon d'Arsenal, la fessée reçue par Chelsea, le record génial de Sergio Agüero, le limogeage de Brendan Rodgers, la démission attendue de Dick Advocaat. Bref, il s'en est passé des choses, en un week-end de Premier League.

L'équipe de la journée : Arsenal

Zagreb, Chelsea, Leicester, Olympiakos, Manchester United. Le mois de septembre ressemble à un interminable voyage à bord des montagnes russes de l'émotion pour les supporters d'Arsenal. Terriblement fébriles face à l'Olympiakos mardi en Ligue des champions, les Gunners ont été géniaux dimanche face à United. Docteur Gunner et Mister Arsenal montent sur la deuxième place en claquant un match référence face à leur bête noire. Auteurs d'une première mi-temps de très haut niveau, les hommes d'Arsène Wenger ont plié la rencontre dès les vingt premières minutes de jeu. Et ce, grâce à une triplette Walcott-Özil-Sánchez de gala. Une subtile talonnade, puis un coup de canon en lucarne, et voilà le Chilien qui conclut une folle semaine à six buts. Sánchez, qui a enfin digéré sa Copa América et son retour tardif, est aussi dans le coup sur le second but, celui de Mesut Özil. Après avoir roulé sur son adversaire, Arsenal lui a complètement laissé le ballon en seconde période, observant les Red Devils tourner en rond, s'agacer puis abandonner, sans jamais avoir été en mesure de revenir dans la partie. Alors, c'est qui les enfants maintenant ?

Le joueur de la journée : Sergio Agüero

Samedi après-midi, Sergio Agüero a donc lewandowskisé Newcastle. En 22 minutes de jeu - de la 41e à la 63e – le Kun s'est offert le quintuplé le plus rapide de l'histoire de la Premier League. Rien que ça. De la tête, du pied gauche, puis du droit. En renard des surfaces, en soliste ou en finesse. À lui tout seul – mais quand même bien aidé par David Silva et Kevin De Bruyne - l'Argentin a fait exploser la défense des Magpies. En une grosse poignée de minutes, Agüero a marqué autant de buts que son adversaire depuis le début de la saison. Une performance colossale. D'autant plus qu'elle fait oublier la première mi-temps très médiocre des Sky Blues, menés et dépassés par l'avant-dernier au classement, à l'image de leurs piètres dernières sorties. Sergio Agüero s'est même permis de tirer la tronche et de baisser la tête lorsque Manuel Pellegrini l'a sorti sous une standing ovation d'un Etihad Stadium qui a dû ensuite se coltiner Wilfried Bony.
[H2…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant