Agriculture : pourquoi les Chinois achètent nos champs

le , mis à jour à 07:53
5
Agriculture : pourquoi les Chinois achètent nos champs
Agriculture : pourquoi les Chinois achètent nos champs

Et voilà que l'empire du Milieu s'accapare nos terres ! Après les acquisitions récentes du Club Med, la participation au sauvetage de PSA ou le rachat des pépites du prêt-à-porter parisien Maje, Sandro et Claudie Pierlot, un fonds d'investissement chinois vient — qui l'eût cru ? — de mettre la main sur 1 700 ha où ondulent blé, orge et colza en rase campagne. De vastes champs en pleine terre berrichonne connue pour son fromage de chèvre. D'autres projets de rachats seraient en cours dans la région.

 

« Après l'Allemagne, la Chine parie désormais sur la France avec un fort intérêt pour le boeuf, le porc, le poulet ou encore le lait, les céréales. L'alimentation française bénéficie d'une image d'excellence dans un pays où la classe moyenne ne veut plus des scandales alimentaires à répétition », décrypte Emmanuel Gros, vice-président de la chambre de commerce française en Chine et dirigeant chez B & A Investment Bankers, une banque d'affaires internationale.

 

La tendance risque de s'amplifier. D'après une étude récente du cabinet américain Baker & McKenzie, l'Europe est devenue en 2015, devant l'Amérique du Nord, l'une des principales cibles des investissements chinois dans tous les secteurs. L'an dernier, 20,7 Mds€ ont été investis sur le continent. Et la France ? Les Chinois y ont investi 7,2 Mds€ entre 2000 et 2014. Dont une (petite) partie dans l'agriculture. Dans l'Indre, le groupe industriel China Hongyang achète depuis janvier des surfaces importantes de terres céréalières et la pilule a parfois du mal à passer. D'autant plus qu'il paie l'hectare jusqu'à trois à quatre fois le prix du marché. Certains agriculteurs y voient une opportunité : dans l'Indre, les élus des communes concernées ont reçu des dizaines de coups de fil d'exploitants endettés, aux quatre coins de la France, désirant vendre leurs terres et leurs fermes à ces si généreux financiers chinois. La machine ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JPANTO il y a 5 mois

    Ils achètent les terres partout dans le monde car en chine les exploitations agricoles sont morcelées et peu productives. De plus ils ont de sérieux problèmes écologiques. Alors la France avec ses belles terres fertiles les attirent. Ils vont donc produire des céréales, toucher des subventions et exporter. En somme tout ce que veux Bruxelles et l'ensemble des technocrates.

  • lorant21 il y a 5 mois

    et alors? C'est indélocalisable. Donc cela maintient l'emploi en France et développe le commerce extérieur de la France.

  • loco93 il y a 5 mois

    les chinois ceci, les chinois cela.. n'importe quoi! comme ci que les chinois de chine sont en train de tout rafler! les medias entretiennent tous le fantasme des méchants envahisseurs qui vont tous nous manger! quand une entreprise ou un fond US met la main sur nos entreprises, on ne dit pourtant pas que les Américains débarquent; et pourtant les investissements US (sans compter pillage de techno) dans l'hexagone sont nettement supérieur aux 'chinois'... les médias à sensation, tous des vendus!

  • syjo il y a 5 mois

    ils achètent ,parce qu' on vend !!C'est tout simple !

  • borzeixa il y a 5 mois

    Les Chinois vont nous exploiter comme nous les avons exploité quand ils étaient encore pauvre.