Agriculture : les surfaces mondiales de PGM gagnent du terrain

le
0

Commodesk - Le service international pour l'acquisition d'applications agricoles biotechnologiques (ISAAA) a sorti, fin février, son rapport annuel sur les surfaces mondiales de plantes génétiquement modifiées (PGM) de 2012.

Les surfaces de PGM n'ont jamais été aussi élevées, elles recouvrent 170,3 millions d'hectares, soit 6% de plus que le record de 2011. Pour la première fois, la majorité (52%) des cultures se trouvaient dans les pays en voie de développement dans lesquels l'ISAAA place la Chine, l'Inde, le Brésil ou encore l'Afrique du Sud. Les PGM ne sont donc plus dédiées principalement aux pays industrialisés.

Les Etats-Unis restent le plus grand producteur mondial avec 69,5 millions d'hectares plantés en 2012. Ils sont suivis de près par le Brésil qui cultive 21% de la surface mondiale de PGM. Mais ce type de culture progresse aussi en Asie et en Afrique.

L'ISAAA constate une augmentation de 26% des surfaces plantées en Afrique (2,9 millions d'hectares en 2012) où quatre pays cultivent des PGM depuis que le Soudan s'est lancé dans la culture du coton Bt (20.000 ha) l'année dernière.

Le paysage des PGM change également en Europe. Depuis 2012 l'Allemagne et la Suède ont cessé de cultiver la pomme de terre Amflora et la Pologne ne peut plus cultiver le maïs Bt, les réglementations européennes étant de plus en plus strictes.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant