Agriculteurs en colère : pagaille à Quimper malgré les promesses de Le Foll

le , mis à jour à 00:51
0

«Avec le Premier ministre Manuel Valls, nous sommes d'accord pour réajuster le plan de sauvetage de l'élevage.» Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a tenté jeudi soir de rassurer les agriculteurs qui manifestent depuis mercredi en Bretagne et jeudi dans la Sarthe.

Las. Ces derniers ont poursuivi leurs actions ce jeudi soir et annoncé de nouvelles mobilisations pour vendredi avec la volonté de survivre à la crise traversée par leurs productions et de préserver les emplois. Des échauffourées ont même éclaté à Quimper (Finistère), aux alentours de 20 heures, entre les agriculteurs et les CRS.

Plusieurs dizaines d'agriculteurs en colère ont semé la pagaille jeudi soir à Quimper, déversant du fumier, de la paille et des pneus à plusieurs endroits de la ville avant d'y mettre le feu. Une cinquantaine d'agriculteurs se sont rassemblés peu après 21 heures devant la préfecture, avant d'être rejoints par une dizaine de tracteurs. Du fumier et des pneus notamment ont été déversés sur place avant d'être incendiés.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers un bureau de poste, incendiant des poubelles sur leur passage. Ils étaient alors une centaine accompagnés d'une quinzaine de tracteurs. Là aussi, ils ont mis le feu à des pneus et de la paille, avant de repartir pour rejoindre la Cité administrative, à la périphérie de la ville. Comme précédemment, ils ont procédé à des déversements de déchets divers et y ont mis le feu. Peu avant minuit, plusieurs groupes d'agriculteurs étaient toujours en ville.

Du côté de Guingamp, la RN12 était par ailleurs toujours bloquée dans les deux sens de circulation, les manifestants s'apprêtant à passer la nuit sur place.  Les agriculteurs bretons, mais également sarthois ont annoncé de nouvelles mobilisations pour vendredi avec la volonté de survivre à la crise traversée par leurs productions et de préserver les emplois.

Le plan de soutien du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant