Agriculteurs en colère : la mobilisation va se poursuivre en Bretagne

le
0
Agriculteurs en colère : la mobilisation va se poursuivre en Bretagne
Agriculteurs en colère : la mobilisation va se poursuivre en Bretagne

Les agriculteurs vont repartir sur les routes ! Après les manifestations de la semaine dernière et la relative accalmie du week-end, les Fédérations départementales des syndicats d'exploitants agricoles de Bretagne ont décidé de se remobiliser dans toute la région. Déjà, la FDSEA 56 et les Jeunes agriculteurs (JA) du Morbihan ont prévu de manifester à Lorient dès lundi matin.

Comme la semaine dernière, les producteurs cherchent à « interpeller Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional et ministre et Manuel Valls, Premier ministre » et « obtenir une rencontre avec eux». Les bas niveaux des cours du porc, de la viande de boeuf ou encore du lait restent insuffisants pour leur permettre de vivre correctement. La promesse de Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, «d'ajuster» le plan à l'élevage de 600 millions d'euros, annoncée en juillet, n'a toujours pas convaincu.

Dans ces conditions, les syndicats agricoles bretons devraient se réunir lundi pour envisager des actions «au niveau régional». D'autres régions comme la Normandie et la Sarthe pourraient se joindre à ces futures manifestation. En Charente maritime, un autre mouvement est annoncé dès 4 heures dans la commune de Saint Sauveur d'Aunis.

En attendant, plusieurs actions ponctuelles ont eu lieu samedi. A Locoal-Mendon (56), un groupe d'agriculteurs a arrêté un camion qui venait de faire le plein de lait dans une exploitation pour Lactalis. Les pneus ont été dégonflés et la citerne taguée de plusieurs revendications. Ailleurs, à Pouldergat (29), une vingtaine d'agriculteurs ont posé, samedi après-midi, des bandeaux noirs sur les panneaux d'entrée de la commune.

Une agricultrice chez le pape François

Mercredi, une productrice de lait de Plouaret près de Lannion sera reçue au Vatican par le pape François avec 120 producteurs européens pour témoigner des difficultés du monde agricole. « Je m'efforce de produire un lait de qualité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant