Agression de la suppléante de l'UMP Etienne Mourrut dans le Gard

le
1

MARSEILLE (Reuters) - La suppléante d'Etienne Mourrut, député UMP sortant de la 2e circonscription du Gard, a été violemment agressée mercredi par un individu qui a pris la fuite, a-t-on appris de source judiciaire.

"L'agression s'est produite dans la soirée devant le domicile de la victime", a confirmé jeudi à Reuters le procureur de la république de Nîmes, Robert Gelli.

Eline Enriquez-Bouzanquet aurait reçu plusieurs coups au visage. Arrivé troisième du premier tour du scrutin législatif (23,89%) derrière les candidats du Front national Gilbert Collard (34,57 %) et du Parti socialiste Katy Guyot (32,87 %), Etienne Mourrut a annoncé son maintien dans la 2e circonscription du Gard, ce qui favorise le FN.

En charge de l'enquête, la brigade de recherches de Vauvert (Gard) ne privilégie pour l'instant aucune hypothèse.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6437502 le jeudi 14 juin 2012 à 11:26

    Evidemment il ne trouveront pas.