Agresseur de Joué-lès-Tours: un profil radical difficile à repérer, selon un expert

le
0

L'agresseur des policiers de Joué-lès-Tours abattu samedi 20 décembre par les forces de l'ordre s'était récemment converti à l'islam, affichant sur son compte Facebook le drapeau du groupe jihadiste Etat islamique. Ce genre d'individu rapidement radicalisé est "la plus dangereuse des menaces parce qu'elle est diffuse", selon Jean-Charles Brisard, président du centre d'analyse du terrorisme (CAT). Durée: 02:20

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant