Agrandissement de Roland-Garros : "Visiblement, c'est la priorité du Premier ministre"

le , mis à jour à 18:38
0
Manuel Valls vient de donner son feu vert à l?extension de Roland-Garros sur les serres d?Auteuil.
Manuel Valls vient de donner son feu vert à l?extension de Roland-Garros sur les serres d?Auteuil.

Contre l?avis de Ségolène Royal, et malgré les innombrables recours menés, depuis cinq ans, par des associations de riverains et des associations de défense du patrimoine, le Premier ministre Manuel Valls vient de donner son feu vert à l?extension de Roland-Garros sur les serres d?Auteuil. Mais Alexandre Gady, président de la SPPEF - Société pour la protection des paysages et de l?esthétique de la France - affûte déjà ses armes pour le tribunal administratif.

Le Point.fr : Quelle est votre réaction à la suite de cette décision ?

Alexandre Gady : Évidemment, beaucoup de déception. Nous pensions que la défense de l'intérêt public allait finir par l?emporter et nous avions l?espoir, avec le soutien de Ségolène Royal, d?une solution politique apaisée. Hélas, le Premier ministre, grand amateur de tennis, a été plus sensible aux arguments de la Fédération française de tennis?

Est-ce le rôle de Manuel Valls d?intervenir sur cette question ?

Je croyais que nous avions un chômage et une dette record, un FN au plus haut, une guerre au Moyen-Orient... Mais, visiblement, la priorité du Premier ministre, c?est Roland-Garros. Plus sérieusement, cette décision est un signal terrible pour tous les sites classés de France. Si on peut faire un stade en béton et en acier de 5 000 places dans l?un des plus beaux jardins...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant