Agnès Verdier-Molinié : "La France va devoir engager des réformes"

le
23
Agnès Verdier-Molinié : "La France va devoir engager des réformes"
Agnès Verdier-Molinié : "La France va devoir engager des réformes"

Invitée du forum économique européen à Nancy, la directrice de l'Ifrap - think tank indépendant analysant les politiques publiques -, Agnès Verdier-Molinié partage son analyse sur les statistiques significatives de la société française.

"On a dépassé tous nos voisins"

Dans cette interview, l'historienne revient sur les 57 % de dépenses publiques par rapport au PIB, "on a dépassé tous nos voisins, même le Danemark", précise Agnès Verdier-Molinié. Elle revient également sur les chiffres "absolument considérables" du chômage et affirme que "le sujet très préoccupant en France". Elle aborde aussi le nombre d'élus dans notre pays : "La France compte 618 383 élus, soit un élu pour 104 habitants, alors que les Britanniques ont un élu pour 2 600 habitants", explique la directrice de l'Ifrap. Elle décrit ce phénomène comme un cercle vicieux : "Plus on a d'élus, plus on a de dépenses et plus on a de fiscalité qui pèse sur nos entreprises et nos ménages."

Mauvais bilan aussi pour le moral des Français qui sont "blasés et tentés de voter aux extrêmes pour réveiller la politique", explique l'auteur de On va dans le mur : "Les français veulent qu'on leur donne les clés pédagogiques pour comprendre les réformes." Une note positive pour la fin puisque la directrice de l'Ifrap explique : "On va vers moins de chômage et des services publics modernes, vers des créations d'écoles, etc." Mais, tout de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 12:05

    Comme l'a si bien dit Mr Hollande : "CELA NE COUTE RIEN, C'EST L'ETAT QUI PAIE" ! http://www.observatoiredesgaspillages.com/2015/06/carence-une-abrogation-injuste-inutile-et-inefficace/ : L'unique journée de carence dans la fonction publique n'aura tenu que deux ans. Son abrogation sonne comme un cadeau aux fonctionnaires

  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 12:05

    Ce que j'ai écrit a été censuré : cela leur permet d'aller jouer à la pétanque ou un arrêt maladie à la campagne .............

  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 11:42

    A LIRE ! http://www.ifrap.org/etat-et-collectivites/les-faites-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais-de-letat, http://www.valeursactuelles.com/economie/chomage-nouveau-record-avec-demandeurs-demploi-supplementaires-53859 la république exemplaire http://www.valeursactuelles.com/politique/latterrissage-mediatique-de-julie-gayet-passe-mal-53956

  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 11:33

    A quand la mise en concurrence des services publiques et régimes spéciaux ! Dette de la France 2 117 milliards d'euros soit 347 milliards de plus depuis l'arrivée d'Hollande et avec des taux d'emprunts très bas ou négatifs ! A LIRE http://www.contribuables.org/ et http://www.contribuables.org/2015/03/les-parlementaires.....

  • am013 le vendredi 26 juin 2015 à 19:19

    Et je précise que ce serait la seule réforme a faire...de par cette réforme, s'en suivraient naturellement des changements de comportements avec un impact financier largement positif annulant ainsi toutes les pensées réformistes ne visant qu'à générer de l'impôt .

  • am013 le vendredi 26 juin 2015 à 19:17

    Je reste a la disposition de mme verdier molinie si elle désire se pencher sur le problème.

  • am013 le vendredi 26 juin 2015 à 19:15

    Il faudrait plutôt creer des commissions indépendantes dans chaque commune , composée de gestionnaires indépendant et recrutés de manière indépendante aussi, avec un pouvoir exécutif...les économies générées couvriraient largement leurs dépenses de fonctionnements et les déficits s'en trouverait réduits, de même que le chômage !

  • mlemonn4 le vendredi 26 juin 2015 à 19:03

    Autant précher dans le désert avec la bande de technocrates pantouflards qui jouent au petit soldat en essayant de nous faire peur tous les jours afin d'essayer vainement de conserver tous leurs pouvoirs et privilèges; mais c'est fini, cela ne marchera plus et qui plus est, la menace qu'ils brandissent haut et fort va se retrourner violemment contre eux, un jour ou l'autre. Il faut un changement radical des hommes et femmes mais aussi desinstitutions afin d'éradiquer cette république bananière !

  • rleonard le vendredi 26 juin 2015 à 19:00

    1 eu pour 100 habitants soit 50 foyers. cet elu coute 5000 euros. cela veut dire que chaque foyer paye 100 euros par mois pour les entretenir !!! on va droit dans le mur et nos gouvernants ne font qu'augmenter le nombre d'elus (voir reforme des conseils généraux qui a augmenté le nombre de conseillers départementaux !!!)

  • a.nottr1 le vendredi 26 juin 2015 à 18:37

    frk987, disons qu'ils s'habillent de nos plumes !