Agnès : «Nous avons entendu deux cris»

le
0
INTERVIEW - Paul était un ami d'Agnès. Il connaissait aussi très bien Mathieu, son assassin présumé. Scolarisé au collège-lycée Cévenol en 3e, dans la même classe que la victime, il livre un témoignage terrifiant sur la tragédie, vécue de l'intérieur. Avec une vidéo BFMTV

LE FIGARO. - Comment s'expliquer un tel drame?

PAUL. - Nous sommes tous persuadés qu'il a été prémédité. Mathieu a appâté Agnès avant de l'entraîner en forêt. Il avait tout prévu. Une semaine avant les faits, il est même venu nous voir pour nous demander le prix d'une bouteille d'essence. On s'était dit qu'il allait s'en servir pour recharger son briquet Zippo. Jamais personne ne se serait douté de ce qu'il allait faire. Agnès était très gentille et sociable, pas du tout timide. Bonne élève, elle était pleine de projets et voulait notamment devenir cinéaste. Elle était drôle et elle nous manque…

Personne ne s'était méfié de Mathieu?

Non, car il est assez cultivé et, en apparence, plutôt sympathique. Scolarisé en première, c'est un fana d'informatique, assez fort en hacking. Pour brouiller les pistes, il s'était inventé une vie, en nous mentant en permanence. Il disait avoir 19 ans et ne parlait jamais de son passé. Il nous avait juste raconté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant