Agnès Michel (EELV) : "le département n'est pas l'échelon que nous privilégions"

le
5

Score d'EELV aux élections départementales, participation d'EELV au prochain gouvernement, programme économique du parti, décentralisation, circulation alternée, avenir du nucléaire en France... Agnès Michel, responsable de la commission économie d'EELV, s'exprime sur l'actualité politique. Ecorama du 24 mars, présenté par Vincent Touraine, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fjg le mercredi 25 mar 2015 à 12:46

    Agnès Michel est bien en porte-parole, plus agréable que "l'ado"... Elle écoute est s'exprime clairement sans hausser le ton

  • M1381832 le mercredi 25 mar 2015 à 10:06

    un seul point où je suis d'accord avec A.Michel, c'est de dire que la notion de épartement est dépassée et qu'il faut privilégier la notion de Région. Pour le reste, le pouvoir de nuisance de EELV est bien trop élevé par rapport à son score de 2% (déja trop!) aux dernières élections.Et le discours de ces écolos bobos de gauche est toujours aussi incohérent: ils privilégient les autocars qui polluent et encombrent les routes par rapport au train comme ils ont empeché la voie fluviale RHIN-RHONE

  • pat.gali le mercredi 25 mar 2015 à 07:19

    les écologistes sont pas plus écologiste que le FN, ils soutiennent bêtement que des candidats de gauche; lis sont là que pour la paie "bon boulot".

  • M9244933 le mardi 24 mar 2015 à 16:02

    C'est vrai, il faut un peu d'ambition. Avec leurs derniers scores, il faut viser les régions et pq pas, la présidence. Surtout en enfermant l'écologie dans une idéologie d'extrême gauche, alors que l'écologie et le respect de l'environnement concernent tout le monde, ses enfants et petits-enfants.

  • bsr16 le mardi 24 mar 2015 à 15:02

    et dire qu'avec 2,03% aux dernières élections départementales ils sont dans le gouvernement....c'est triste pour la démocratie