Agnès : le doute des parents d'élèves

le
0
REPORTAGE - Tous se sentent désemparés dans un établissement où la pédagogie est basée «sur la non-violence et la paix».

Les parents viennent chercher prestement leurs enfants au collège du Chambon-sur-Lignon. Visages fermés, très peu acceptent de s'exprimer, alors que le soleil se couche sur le domaine de 15 hectares, couvert de forêts : «Nous sommes suffisamment traumatisés comme ça !» lance un couple, irrité.

Une mère reconnaît que «l'ambiance n'est pas au beau fixe». «Forcément, nous sommes dans le doute. Existe-t-il d'autre cas ? Comment la direction a pu accepterun tel garçon ? Pourquoi le directeur n'a pas demandé au père ce que son fils avait fait pour passer quatre mois en prison ? Son absence de curiosité est difficile à comprendre», lance-t-elle. Tous se sentent d'autant plus désemparés que la pédagogie de l'établissement est basée «sur la non-violence et la paix». La charte du collège détaille sa volonté d'inculquer des valeurs «d'ouverture à l'autre en dépit des différences», de «tolérance» et «d'humanisme». «C'est sympathique, mais on peut m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant