Agnès : enquête ouverte sur le suivi judiciaire du lycéen

le
0
L'assassin présumé de l'adolescente avait été mis en examen en août pour une agression sexuelle sur une mineure. Le directeur du Collège-lycée Cévenol affirme ne pas avoir été informé de ce passé judiciaire. Avec une vidéo BFMTV

De nouveaux éléments apparraissent dimanche dans l'affaire du meurtre d'Agnès, violée et assassinée mercredi par un lycéen de son établissement en Haute-Loire. L'adolescent ayant reconnu les faits a expliqué avoir attiré la collégienne de 13 ans dans la forêt, au prétexte d'aller chercher des champignons hallucinogènes. Aucun champignon n'avait au final été cueilli et retrouvé à proximité de la victime, découverte calcinée vendredi soir dans une zone boisée escarpée à quelques kilomètres de l'établissement où elle était interne, le Collège-lycée Cévenol, au Chambon-sur-Lignon.

Depuis plusieurs jours, une balade dans les bois en quête de champignons hallucinogènes avait été évoquée par des jeunes de l'établissement interrogés par les enquêteurs. Le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Jean-Yves Coquillat, s'est d'ailleurs insurgé dimanche contre les déclarations d'élèves dans la presse et faisant état de «cris» entendus dans la fo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant