Agnès : Claude Guéant admet un «dysfonctionnement»

le
0
Après la mort de la jeune Agnès, le gouvernement a annoncé une série de mesures, notamment le placement obligatoire des mineurs en centre fermé en cas de «crime sexuel grave», et ce jusqu'au jugement. Avec une vidéo BFMTV

o Le gouvernement annonce des mesures

Face à la polémique qui enfle après la mort de la jeune Agnès, le premier ministre François Fillon a choisi lundi d'annoncer une série de mesures. «Pour les crimes les plus graves, le Garde des Sceaux demandera aux parquets de requérir le placement en centre éducatif fermé jusqu'au jugement», déclare un communiqué de Matignon.

Player Figaro BFM brightcove.createExperiences();Plus d'infos en vidéo sur BFMTV.com

Les inscriptions scolaires pour les élèves sous contrôle judiciaire «dans des cas aussi graves» que celui du meurtrier présumé d'Agnès ne seront plus possibles sans avoir fourni une information «complète» notamment au chef d'établissement, tout en respectant «les règles sur le secret des enquêtes».

François Fillon a également demandé à Michel Mercier et à la secrétaire d'Etat à la Santé Nora Berra «d'évaluer précisément les moyens de prise en charge psychiatrique des criminels vi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant