Age, sexe, parti et mandats locaux : quel a été le sort des députés sortants ?

le
0
Patrick Mennucci, député sortant, a été éliminé dès le premier tour à Marseille.
Patrick Mennucci, député sortant, a été éliminé dès le premier tour à Marseille.

Les députés élus en 2012 ont été les premières victimes du « dégagisme ». Pour se faire réélire, mieux valait être un homme, de droite, titulaire d'un autre mandat local.

L'Assemblée nationale n'a jamais été autant renouvelée sous la Ve République : seuls 25 % des députés sortants ont été réélus lors des élections législatives. Ils étaient pourtant bien plus nombreux à se représenter pour un nouveau mandat, avec des fortunes diverses. Quel est le profil des députés réélus et des victimes du « dégagisme » ?

Les hommes davantage réélus que les femmes Au total, 112 femmes se représentaient, contre 242 hommes, soit 31 %. C'est un peu plus que la proportion de l'Assemblée sortante (27 %). Un effet de la loi sur la parité, qui poussait les partis à présenter autant de femmes que d'hommes parmi les candidats. Mais ces députées sortantes n'ont pas eu la partie facile, puisque 22 % seulement ont été réélues.

Une déroute très nette pour les socialistes sortants Effet mécanique de l'alternance, c'est dans le groupe socialiste que l'on retrouve le plus grand nombre de défaites parmi les élus qui se représentaient. La claque a été particulièrement sévère, puisqu'à peine plus d'un quart d'entre eux retrouvent leur fauteuil.

Au contraire, la plupart des députés sortants de droite (LR et UDI) ont été réélus. C'est aussi le cas des élus de gauche radicale.

Les élus de 2012, premières victimes La volonté de renouvellement a-t-elle conduit les électeurs à « sortir » les élus de longue date ? Pas vraiment. Ce sont au contraire les primo-arrivants, élus en 2012 ou en cours de législature, qui font les frais du « dégagisme » ambiant : ils sont 124 à q...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant