AG de Lufthansa : une minute de silence en souvenir du crash de Germanwings

le , mis à jour à 12:29
0
AG de Lufthansa : une minute de silence en souvenir du crash de Germanwings
AG de Lufthansa : une minute de silence en souvenir du crash de Germanwings

Un peu plus d'un mois après le crash d'un avion de sa filiale à bas coût Germanwings, le groupe Lufthansa réunit ce mercredi ses actionnaires au palais des congrès de Hambourg (Allemagne). L'assemblée générale a commencé par une minute de silence en souvenir des 150 victimes de la catastrophe. «Toute la famille Lufthansa est en deuil», a déclaré le président du conseil de surveillance, Wolfgang Mayrhuber, à l'ouverture de la séance.

«Le drame nous a changés et laissera des traces dans notre entreprise pour toujours», a déclaré pour sa part le président Carsten Spohr, pour sa première assemblée générale depuis un an qu'il a pris les rênes du groupe. Ce dernier a promis que Lufthansa ferait tout ce qui est en son pouvoir pour «assister et aider» les proches des victimes. «Ce n'est pas seulement notre devoir, c'est aussi un besoin que nous ressentons», a-t-il expliqué. Le groupe veut également «faire évoluer (ses) structures de sécurité», a-t-il souligné.

«Nous sentons bien que ce n'est pas une assemblée générale normale», a reconnu Marc Tüngler, représentant de la fédération d'actionnaires DSW. Cet habitué des AG s'est dit «prêt à être moins agressif aujourd'hui», mais «les problèmes de Lufthansa sont toujours là», a-t-il prévenu en introduction de sa prise de parole.

VIDEO. Lufthansa: à l'AG, minute de silence pour les victimes du crash

Désamour des investisseurs

En dépit du choc provoqué par la "tragédie", «nous devons et nous allons continuer», a martelé Carsten Spohr, avant de présenter aux actionnaires un bilan de l'année 2014 - peu glorieuse pour le groupe. Un exercice délicat pour lui tant les questions se bousculent sur la stratégie, les résultats financiers, les performances boursières de cet ensemble qui emploie 119.000 salariés et chapeaute les compagnies Lufthansa, Germanwings, Swiss et Austrian Airlines.

Sur fond de mauvais résultats financiers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant