AfSud-Zuma offre de rembourser en partie les travaux de sa maison

le
0
    JOHANNESBURG, 3 février (Reuters) - Le président 
sud-africain Jacob Zuma a proposé que la Cour des comptes et le 
ministère des Finances établissent le montant qu'il doit 
rembourser pour les travaux réalisés aux frais de l'Etat dans sa 
résidence privée. 
    La médiatrice de la République, Thuli Madonsela, a estimé 
dans un rapport rendu en 2014 que Jacob Zuma avait "bénéficié 
indûment" de certaines améliorations apportées à sa résidence de 
campagne aux frais de l'Etat, comme la construction d'un enclos 
à bétail, d'une piscine et d'un amphithéâtre. 
    Elle a prié Jacob Zuma de rembourser une partie des 250 
millions de rands (environ 14 millions d'euros) d'argent public 
mais le président sud-africain s'y est jusqu'à présent refusé en 
niant toute malversation. 
    Le principal parti d'opposition, l'Alliance démocratique, et 
le parti d'extrême gauche Economic Freedom Fighters (Combattants 
de la liberté économique, EFF) de Julius Malema, un dissident de 
l'ANC (Congrès national africain) au pouvoir, ont régulièrement 
chahuté le chef de l'Etat à ce sujet et porté la question devant 
la Cour constitutionnelle, qui doit rendre son avis mardi 
prochain. 
    Dans un communiqué diffusé tard mardi soir, Jacob Zuma 
anticipe sa décision en proposant que la Cour des comptes et le 
ministère des Finances établissent la somme qu'il doit acquitter 
pour "mettre fin à cette dispute". 
    Le dirigeant de l'Alliance démocratique, Mmusi Maimane, a 
cependant prévenu sur les ondes de la radio sud-africaine que 
son parti n'accepterait pas "un arrangement qui porte atteinte à 
l'autorité de la médiatrice de la République". 
    Le porte-parole de l'EFF, Mbuyiseni Ndlozi, a aussi critiqué 
la manoeuvre du chef de l'Etat, estimant que celui-ci "ne 
comprend pas qu'il est important de respecter les 
recommandations de la médiatrice de la République". 
     
 
 (Stella Mapenzauswa; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant