AfSud-La motion de censure contre Zuma sera rejetée, dit l'ANC

le
0
    JOHANNESBURG, 8 novembre (Reuters) - La motion de censure 
déposée contre le président Jacob Zuma par l'Alliance 
démocratique (DA), principal parti de l'opposition en Afrique du 
Sud, n'a aucune chance d'être adoptée, a annoncé mardi le 
Congrès national africain (ANC). 
    L'initiative a été lancée par l'Alliance démocratique une 
semaine après la publication d'un rapport de la médiatrice de la 
république demandant l'ouverture d'une enquête judiciaire dans 
une affaire de trafic d'influence. 
    Une famille de riches hommes d'affaires d'origine indienne, 
les Gupta, sont soupçonnés d'avoir profité de leur amitié avec 
Jacob Zuma pour influencer certaines nominations ministérielles. 
    Le recours à la motion de censure est devenu "un rituel 
annuel et futile de la DA qui perd rapidement de son sens", a 
commenté Gwede Mantashe, secrétaire général de l'ANC. "Cette 
motion de censure n'a aucune chance d'être adoptée", a-t-il 
ajouté. 
    Mantashe a rappelé que le rapport de la médiatrice de la 
république ne désignait personne comme coupable dans cette 
affaire et a estimé que les appels de l'opposition à une 
démission du chef de l'Etat étaient "prématurés". 
    Zuma, âgé de 74 ans, a déjà fait face à deux motions de 
censure cette année, pour d'autres affaires. Toutes deux ont été 
rejetées par le Parlement dans lequel l'ANC contrôle les deux 
tiers des 400 sièges.     
 
 (Ed Stoddard; Pierre Sérisier pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant