AfSud-La médiatrice prône une commission d'enquête sur les Gupta

le
0
    JOHANNESBURG, 2 novembre (Reuters) - L'ancienne médiatrice 
de la république d'Afrique du Sud recommande dans un rapport la 
désignation d'une commission pour enquêter sur un possible 
trafic d'influence politique exercé par une riche famille proche 
du président Jacob Zuma. 
    Le rapport publié mercredi avait été rédigé par 
l'ex-médiatrice Thuli Madonsela qui a quitté ses fonctions à la 
mi-octobre. 
    Le texte explique que la commission présidée par un juge 
doit être désignée dans un délai de trente jours et qu'elle doit 
être en mesure de présenter des recommandations au chef de 
l'Etat au bout de six mois. 
    La publication du rapport avait été suspendue le 14 octobre 
par un recours du président Zuma qui avait saisi la Haute cour 
de justice faisant valoir qu'il n'avait pas eu la possibilité 
d'interroger les témoins, ni d'avoir accès aux éléments contenus 
dans le dossier. 
    Dans la journée, l'avocat de Jacob Zuma a annoncé que ce 
dernier retirait son recours devant la Haute cour. 
    Le Congrès national africain (ANC) a annoncé de son côté 
qu'il examinait le rapport de la médiatrice sur l'influence 
qu'auraient exercée trois hommes d'affaires de la famille Gupta, 
originaire de l'Inde, dans la désignation de certains ministres. 
    L'ANC précise qu'il fera connaître jeudi sa position dans 
cette affaire. 
         
 
 (Stella Mapenzauswa; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant