Afrique : les vacances très studieuses de Le Drian

le
0
Afrique : les vacances très studieuses de Le Drian
Afrique : les vacances très studieuses de Le Drian

Ni coquillages ni crustacés sur une quelconque plage ensoleillée pour le ministre de la Défense en cette fin juillet. Mais une tournée africaine des plus studieuses pour Jean-Yves Le Drian. Le Breton a décollé mercredi soir pour un long déplacement dans ce continent qu'il n'a cessé de sillonner depuis sa prise de fonction en 2012.

Première étape, la Centrafrique

Celui que l'on surnomme parfois le « ministre de l'Afrique » tant il a liédes relations étroites avec les dirigeants de ce continent a atterri ce jeudi à Bangui. L'occasion de faire le point sur le désengagement progressif du contingent français de l'opération « S angaris », passéde 1 700 à 700 hommes. Il a également rencontré la présidente centrafricaine, Catherine Samba Panza, pour évoquer la question du processus de transition politique. Malgréun contexte instable, un scrutin présidentiel devrait se dérouler au mois d'octobre.

Deuxième escale, le Congo Brazzaville

Un saut de puce pour s'entretenir avec le président Denis Sassou-Nguesso, qui joue le rôle de médiateur chez le voisin centrafricain. Agéde 72 ans, le leader congolais cumule trente ans àla tête de son pays. Il a été reçu à l'Elysée il y a deux semaines pour évoquer le processus de sortie de crise en Centrafrique.

Troisième destination, l'Egypte

« Le Drian est comme les yeux et les oreilles du président Hollande sur le continent africain », explique un diplomate. A deux semaines d'un déplacement du président François Hollande en Egypte, àl'occasion de l'inauguration du « nouveau »canal de Suez, Jean-Yves Le Drian doit s'entretenir avec le président Abdel Fattah al-Sissi. Le contexte chaotique de la Libye voisine a contraint l'Egypte à renforcer son armement, d'où l'achat en début d'année de 24 avions de combat français Rafale et d'une frégate multimissions.

Quatrième halte, Djibouti

Aucun ministre de la Défense français ne s'était déplacédans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant