Afrique du Sud - Oscar Pistorius : un procès hors norme

le
0
Je porterai en moi la perte de Reeva et le traumatisme de cette journée pour le reste de ma vie, a écrit Oscar Pistorius sur son site un an jour pour jour après le drame.
Je porterai en moi la perte de Reeva et le traumatisme de cette journée pour le reste de ma vie, a écrit Oscar Pistorius sur son site un an jour pour jour après le drame.

Il est sorti de son silence dans la nuit. Un tweet, le premier en un an, pour renvoyer à une communication sur son site internet : "Aucun mot ne peut exprimer d'une manière adaptée mes sentiments à propos de l'accident dévastateur qui a causé tant de souffrances à tous ceux qui aimaient Reeva - et l'aiment toujours. La douleur et le chagrin, surtout pour les parents, les proches et les amis de Reeva, me peinent beaucoup. Je porterai en moi la perte de Reeva et le traumatisme de cette journée pour le reste de ma vie."Oscar Pistorius a reconnu qu'il avait tiré plusieurs balles de 9 mm sur sa petite amie, le top-modèle Reeva Steenkamp, le 14 février 2013 à l'aube. L'ancien champion paralympique assure avoir pris la jeune femme pour un cambrioleur retranché dans les toilettes de sa maison et avoir tiré pour se défendre, sans intention de la tuer. L'accusation croit à un meurtre, affirmant que le couple s'était violemment disputé avant le drame. S'il est reconnu coupable, l'athlète encourt la perpétuité, assortie d'une peine incompressible de 25 ans. Une communication verrouilléeAu fil des mois, les principaux témoins de l'affaire et les proches des deux parties se sont peu à peu murés dans le silence. Désormais, plus rien ne filtre, ou presque. À trois semaines du procès, les témoins ont reçu la consigne d'en dire le moins possible, et les communicants sont à l'oeuvre. L'attachée de presse de la famille Pistorius, Anneliese Burgess, repousse...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant