Afrique du Sud : Obama visite Robben Island, la prison de Mandela

le
0
Afrique du Sud : Obama visite Robben Island, la prison de Mandela
Afrique du Sud : Obama visite Robben Island, la prison de Mandela

Chargée de symboles depuis son arrivée mercredi soir au Sénégal, la tournée africaine de Barack Obama l'emmène ce dimanche au Cap, en Afrique du Sud. Il a atterri en fin de matinée et doit maintenant se rendre au bagne de Robben Island, l'île-prison située au large de la côte où Nelson Mandela a été détenu pendant dix-huit ans. Un lieu emprunt d'histoire qu'il a déjà eu l'occasion de visiter en 2006 lorsqu'il n'était encore que sénateur de l'Illinois. Ce nouveau pélerinage sera d'autant plus poignant que le père de la nation sud-africaine, bientôt 95 ans, est hospitalisé depuis plus de trois semaines pour une nouvelle infection pulmonaire, et dans un état critique depuis plusieurs jours.

Nelson Mandela a passé six semaines à Robben Island en 1963, puis près de dix-huit ans de juillet 1964 à mars 1982. Il a ensuite été transféré dans d'autres prisons des environs du Cap, avant d'être libéré en février 1990, après avoir passé en tout vingt-sept ans dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

«Vos enfants doivent savoir ce qu'a enduré Madiba »

«Je suis content que vous alliez visiter mon ancien chez-moi, Robben Island», a lancé à son hôte américain le président sud-africain Jacob Zuma, lui-même détenu pendant dix ans dans ce sinistre bagne, lors d'un dîner de gala à Pretoria samedi soir. «Ce qui est important, c'est que vous emmenez votre famille avec vous. Vos charmants enfants doivent savoir ce qu'ont enduré Madiba (NDLR nom de clan de Nelson Mandela) et tous les combattants pour la liberté», a-t-il ajouté.

Sur l'île, Barack Obama sera guidé par Ahmed Kathrada, 84 ans, ancien camarade de détention du héros de la lutte anti-apartheid. Le président américain doit ensuite rencontrer l'ancien archevêque anglican du Cap et prix Nobel de la paix Desmond Tutu, dans le centre que celui-ci a fondé pour soutenir les jeunes séropositifs. Il prononcera enfin le principal discours de sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant