Afrique du Sud-Marche d'opposition contre Zuma à Pretoria

le
0
    PRETORIA, 2 novembre (Reuters) - Des membres de partis 
d'opposition, des militants des droits civiques, des 
syndicalistes et des entrepreneurs ont pris part mercredi dans 
la capitale politique de l'Afrique du Sud, Pretoria, à une 
manifestation contre le président Jacob Zuma, éclaboussé par une 
série de scandales. 
    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées en 
divers points de la ville, où se trouve le siège du 
gouvernement. D'autres se sont retrouvées aux abords du tribunal 
qui devait examiner ce même jour la demande du chef de l'Etat de 
report de la publication d'un rapport sur les accusations 
d'influence sur la politique de ses amis fortunés de la famille 
Gupta. 
    L'avocat du président Zuma a annoncé devant ce tribunal, 
sans en donner la raison, que le chef de l'Etat retirait sa 
demande de report de la publication du rapport. Celle-ci a été 
suspendue le 14 octobre à la suite d'une demande en ce sens du 
président Zuma devant la Haute Cour. 
    Depuis son arrivée au pouvoir en 2009, Jacob Zuma, âgé de 74 
ans, a réussi à survivre presque sans égratignure à une série 
d'affaires de corruption, avec le soutien des échelons 
supérieurs du Congrès national africain (ANC, au pouvoir). 
    "Les Sud-Africains doivent se dresser contre l'anarchie de 
Zuma", a déclaré le parti d'extrême gauche EFF (Economic Freedom 
Fighters), qui avait appelé à des marches contre le chef de 
l'Etat. 
    "Nos partisans diront haut et fort que nous refusons de voir 
notre démocratie, conquise de haute lutte, mise à mal par Jacob 
Zuma", a dit pour sa part le parti d'opposition Alliance 
démocratique. 
 
 (TJ Strydom et Mfuneko Toyana; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant