Afrique du Sud : La question du racisme resurgit

le
0
Afrique du Sud : La question du racisme resurgit
Afrique du Sud : La question du racisme resurgit

Lors de la défaite en Argentine samedi dernier, seulement deux joueurs de couleur ont été alignés dans le XV de départ par le sélectionneur Heyneke Meyer. Un choix porté par des raisons racistes selon le Cosatu, le Congrès des syndicats sud-africains.

Le rugby sud-africain est dans la tourmente. Battus en Argentine le week-end dernier pour la première fois de leur histoire, et derniers du Four Nations, les Springboks ne se préparent pas de la meilleure des façons pour la prochaine Coupe du monde. Comme un rappel douloureux à l'époque du régime de l'apartheid, où le XV sud-africain n'était composé que de joueurs blancs (pour ne parler que du sportif), le mot "racisme" a refait son apparition cette semaine.

La raison ? Selon le Cosatu (le Congrès des syndicats sud-africains), le coach de l'équipe nationale, Heyneke Meyer, effectuerait ses choix selon la couleur de peau. Le nombre de joueurs noir ou métis, alignés en Argentine le week-end dernier (seulement deux : Tendai Mtawarira et Bryan Habana) est selon le Congrès, révélateur de ces décisions. Le Cosatu explique que cinq joueurs seraient venus pour se plaindre de leur sort. Ce dont le sélectionneur se défend : « Je ne regarde pas la couleur, je regarde les meilleurs joueurs. » Et d'ajouter : « Beaucoup d'entre eux (les joueurs) sont venus me voir et m'ont dit : ''Coach, ce qu'il se dit dans les journaux n'est pas vrai. Nous sommes à vos côtés, et nous savons exactement où nous en sommes.'' »

Pour le prochain match de préparation, encore en Argentine, Heyneke Meyer alignera cette fois cinq joueurs de couleur. Une progression, vers le long chemin qui mène à la parité en équipe nationale entre joueurs blancs et joueurs de couleur, voulue par la Fédération sud-africaine d'ici 2019.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant