Afghanistan : un cousin de Karzaï tué dans un attentat au turban piégé

le
0
Afghanistan : un cousin de Karzaï tué dans un attentat au turban piégé
Afghanistan : un cousin de Karzaï tué dans un attentat au turban piégé

Figure influente à Kandahar, Hashmat Karzaï, un cousin du président afghan Hamid Karzaï, a été assassiné mardi à son domicile par un kamikaze qui avait dissimulé des explosifs dans son turban, ont indiqué des responsables afghans.

Agé d'une quarantaine d'années, il dirigeait la campagne d'Ashraf Ghani dans cette province du sud où le vote de la majorité pachtoune a fortement bénéficié au candidat issu lui-même de cette ethnie. Le cousin du président était en outre connu pour posséder un lion comme animal de compagnie à son domicile de Kandahar.

L'assaillant était un jeune garçon, probablement issu des rangs des talibans. Il avait dissimulé les explosifs dans son turban, un couvre-chef très courant dans le sud de l'Afghanistan. «Le kamikaze déguisé comme un invité est venu au domicile d'Hashmat Karzaï pour le saluer à l'occasion de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du ramadan. Après l'avoir embrassé, il a fait sauter sa charge explosive et a tué Hashmat Karzaï», a dit le porte-parole du gouverneur de la province, Dawa Khan Minapal.

L'attentat n'a fait aucune autre victime. Pour l'heure, aucune revendication n'avait été publiée mardi en fin de matinée, mais des attentats similaires ont déjà été attribués aux talibans.

Texte

Hashmat Karzaï avait été membre de la campagne de Qayoum Karzaï, le frère du président, lorsque celui-ci était candidat à l'élection présidentielle avant de se retirer en début d'année pour soutenir Ashraf Ghani. «Nous avons appris la mort de notre cher Hashmat Karzaï, un choc immense. Nous condamnons cet acte des ennemis de l'Afghanistan dans les termes les plus forts», a réagi l'équipe de campagne d'Ashraf Ghani.

Début juillet, la commission électorale avait publié des résultats préliminaires du deuxième tour de la présidentielle du 14 juin, plaçant Ashraf Ghani en tête avec un million de voix d'avance, ce que son rival Abdullah Abdullah avait rejeté ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant