Afghanistan : quatre Américains tués par un attentat des talibans sur la base de Bagram

le , mis à jour à 16:56
0
Afghanistan : quatre Américains tués par un attentat des talibans sur la base de Bagram
Afghanistan : quatre Américains tués par un attentat des talibans sur la base de Bagram

Quatre Américains, dont deux soldats et deux sous-traitants de l'armée américaine, ont été tués samedi à l'aube dans une spectaculaire explosion revendiquée par les talibans et visant la plus grande base militaire américaine d'Afghanistan, près de Kaboul, a annoncé le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter.

 

"Un kamikaze a tué deux soldats américains et deux sous-traitants américains sur la base" de Bagram. "L'explosion a blessé 16 autres soldats américains et un soldat polonais qui participait à la mission de l'Otan", a précisé le ministre dans un communiqué. L'Otan a annoncé avoir ouvert une enquête.

 

Waheed Sediqi, porte-parole du gouvernorat de la province de Parwan, où se situe Bagram, a déclaré que le kamikaze s'est fait exploser près d'un réfectoire à l'intérieur de la base. «L'assaillant était l'un des employés afghans sur place», a-t-il dit.

 

Une situation sécuritaire dégradée

 

Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a revendiqué l'attentat mené dans cette base pourtant très sécurisée et qui a fait «beaucoup de victimes dans les rangs de l'envahisseur américain».

 

L'attentat contre la base de Bagram survient alors que les talibans intensifient leurs attaques dans tout le pays avant l'arrivée de l'hiver, qui est généralement l'occasion d'une trève des combats. L'attaque met en évidence la dégradation de la situation sécuritaire, presque deux ans après la fin formelle des opérations de combat de l'Otan en Afghanistan et alors que les forces afghanes sont à la peine face aux insurgés islamistes talibans.

 

Jeudi soir, au moins six personnes ont été tuées et plus de cent autres blessées dans une attaque revendiquée par les talibans contre le consulat allemand de Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, «en représailles» à la mort de civils dans un bombardement de l'Otan la semaine dernière.

 

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant