Afghanistan : «La France doit rester, mais différemment»

le
0
VIDÉO - Le chef de l'État s'est rendu auprès des troupes françaises à Kaboul pour leur expliquer pourquoi il a décidé d'anticiper leur départ, à la fin 2012.

C'était la 59e de ses promesses de campagne, formulée lors de son grand meeting au Bourget en janvier dernier: le retrait des troupes françaises d'Afghanistan, d'ici la fin 2012, après dix ans de guerre. Pour «expliquer lui-même» les raisons de ce départ anticipé aux soldats français, François Hollande est arrivé vendredi matin à 8 h 40, heure de Kaboul, (6 h 10, heure de Paris) pour une visite éclair de six heures en Afghanistan.

Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil.brightcove.createExperiences();

Lors d'une conférence de presse donnée en compagnie de son homologue afghan, Hamid Karzaï, François Hollande a détaillé la mise en œuvre du retrait des troupes: «D'ici la fin de l'année, l'armée afghane prendra possession des zones possédées par notre armée».«La France doit rester en Afghanistan, mais différemment», a poursuivi le chef de l'État, dans une dimension plus «civile» ou «économique». François Hollande, grâce a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant