Afghanistan : l'armée français quitte la Surobi

le
0
Ce départ a été tenu secret jusqu'au dernier moment, pour éviter les embuscades des talibans.

L'armée a cherché l'effet de surprise. Mardi matin, cinq mois avant l'échéance fixée par le président de la République, les 350 derniers soldats français en Surobi devaient quitter définitivement ce district pour rejoindre Kaboul. Un départ tenu secret jusqu'au bout pour éviter aux derniers convois des embuscades sur le chemin du retour.

Ce retrait de Surobi, au nord-est de Kaboul, se termine bien en amont du 31 décembre, date à laquelle toutes les forces combattantes françaises doivent quitter l'Afghanistan. Les autorités militaires sur place ont estimé qu'il n'était pas nécessaire de retarder le départ davantage: la Surobi, modèle de transition réussie, serait prête à être contrôlée exclusivement par les forces de sécurité afghanes. Au début du mois, les soldats français avaient quitté sans incident majeur les postes de combats avancés (combat outpost - COP) d'Ouzbin et d'Anjiran. Ces petites bases que se partageaient soldats français et afghans, app

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant