Afghanistan : l'annonce d'un nouveau chef sème la zizanie chez les talibans

le , mis à jour à 13:51
0
Afghanistan : l'annonce d'un nouveau chef sème la zizanie chez les talibans
Afghanistan : l'annonce d'un nouveau chef sème la zizanie chez les talibans

«Dans la tourmente, notre famille... n'a fait allégeance à personne», explique le mollah Abdul Manan, frère de l'ancien chef des talibans. Depuis la mort du mollah Omar, rien ne va plus chez le mouvement de rébellion islamiste afghane. Dans un enregistrement audio, sa famille a été très claire : il est hors de question de se rallier à son successeur, le mollah Mansour.

Les insurgés avaient annoncé vendredi la nomination à la tête de leur mouvement du mollah Akhtar Mansour, ex-bras droit du mollah Omar qui avait porté les talibans au pouvoir à Kaboul en 1996 avant de se replier au Pakistan voisin après l'invasion occidentale de 2001.

Mais de nombreuses voix ont immédiatement critiqué cette nomination, jugée expéditive, et remis en cause la légitimité de celui qui a été couronné nouveau «commandeur des croyants».

L'occasion pour la famille de l'ancien chef de diffuser un message audio exprimant leur désaccord, répétant qu'ils n'avaient pas encore porté allégeance au nouveau leader des islamistes afghans : «Nous souhaitons que les oulémas (religieux, ndlr) résolvent ces différends plutôt que de plaider allégeance à un clan».

De faux communiqués pendant plusieurs mois

Car si sa mort n'a été rendue publique qu'il y a quelques semaines, le mollah Omar s'était en fait éteint en avril 2013 dans un hôpital de Karachi, la métropole pakistanaise. Cela signifierait que tous les communiqués attribués par la suite au chef historique des talibans étaient des «faux» forgés par des membres du conseil central des talibans.

«Une partie de l'insurrection est troublée et attend des réponses de Mansour et ses alliés: pourquoi ont-ils caché la mort du mollah Omar pendant ces années? En publiant de faux communiqués en son nom, ont-ils cherché à nous tromper pour servir leurs seuls intérêts», a déclaré une source talibane.

Dans son tout premier message audio diffusé ce weekend, leur nouveau chef, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant