Afghanistan : douze morts dans une attaque contre l'ONU

le
0
Sept étrangers et cinq Afghans ont été tués vendredi après une manifestation organisée à Mazar-e-Sharif, dans le nord du pays. Un rassemblement visant à protester contre l'autodafé d'un exemplaire du Coran, fin mars aux États-Unis.

Un pasteur intégriste qui brûle un exemplaire du Coran. La scène se déroule le 21 mars dernier à Gainesville, une ville du sud de la Floride (États-Unis). Cet autodafé a engendré vendredi une réponse sanglante en Afghanistan. À Mazar-e-Sharif, une grande ville du nord du pays (voir carte ci-dessous), sept employés du bureau de l'Unama, la mission de l'ONU en Afghanistan, ont trouvé la mort, selon le bilan officiel des Nations unies. Ils ont été tués lors d'une attaque lancée par des manifestants. Cinq protestataires ont aussi été tués. Si ce bilan se confirme, il s'agirait de l'attaque la plus meurtrière contre l'ONU en Afghanistan depuis l'invasion de ce pays par une coalition internationale fin 2001, pour faire tomber le régime des talibans.

Environ 2000 personnes étaient descendues dans les rues de cette ville habituellement tranquille après la prière du vendredi pour protester contre l'autodafé intervenu aux États-Unis. Le rassemblement ne devait pas à l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant