Afghanistan-Deux dirigeants d'Al Qaïda visés par une frappe U.S.

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    WASHINGTON, 27 octobre (Reuters) - Les Etats-Unis ont mené 
une frappe aérienne ciblant deux haut-dirigeants d'Al Qaïda en 
Afghanistan dimanche, a annoncé mercredi le Pentagone. 
    Les résultats de l'offensive dans une zone reculée de la 
province de Kunar, dans le nord-est de l'Afghanistan, sont en 
cours d'évaluation, a précisé le porte-parole du Pentagone, 
Peter Cook.  
    Selon des responsables américains, les frappes ont été 
menées par des drones. 
    L'un des responsables ciblés était Faruq al-Qatani, 
dirigeant du groupe dans la province et chargé d'y établir de 
nouveaux points de repli, a précisé Peter Cook. 
    "Il était un organisateur de haut rang d'attaques contre les 
Etats-Unis, et possède un lourd bilan d'attaques meurtrières 
contre les forces américaines et nos alliés de la coalition", 
a-t-il ajouté. 
    Aussi connu comme Al-Nayf Salam Muhammad Ujaym al-Hababi, 
son nom figurait sur les listes antiterroristes américaines du 
département du Trésor depuis cette année pour son rôle au sein 
d'Al Qaïda. 
    Le second dirigeant visé, Bilal al-Utabi, participait à des 
"efforts pour rétablir un refuge en Afghanistan depuis lequel 
menacer l'Occident, et (...) dans le recrutement et 
l'entraînement de combattants étrangers", a-t-il ajouté. 
    Selon un responsable américain qui a requis l'anonymat, des 
frappes ont été menées simultanément contre deux bâtiments, 
ciblés chacun par plusieurs missiles.  
    Faruq al-Qatani, considéré comme le numéro un de 
l'organisation en Afghanistan, était recherché depuis quatre ans 
par le Pentagone, et son repérage a nécessité la coopération de 
plusieurs agences américaines, a poursuivi Peter Cook. 
    Bilal al-Utabi était lui considéré comme deuxième ou 
troisième de la hiérarchie du groupe djihadiste dans le pays.    
    "Si ces frappes s'avèrent réussies, l'élimination de ces 
dirigeants au coeur d'Al Qaïda compromettra les tentatives de 
complot contre les Etats-Unis et nos alliés et partenaires dans 
le monde entier, réduira la menace envers nos partenaires 
afghans et les aidera dans leurs efforts pour refuser à Al Qaïda 
tout asile en Afghanistan", a dit le porte-parole du Pentagone. 
     
 
 
 (Idrees Ali; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant