Afghanistan :course à la présidentielle

le
0
La ratification de la loi électorale par le président Hamid Karzaï va permettre la tenue du scrutin en 2014.

Au soulagement général, la loi électorale qui va encadrer l'élection présidentielle du 5 avril 2014 a été signée in extremis par le président afghan Hamid Karzaï. De toute urgence, la commission électorale doit désormais mettre en place une commission des plaintes électorales (ECC) qui assurera le bon déroulement de la campagne et du vote.

«La sélection de ses membres va être compliquée. Les noms soumis doivent être revus par plusieurs comités puis le président doit donner son accord, explique Nicholas Haysom, directeur des affaires politiques de l'ONU en Afghanistan. Tout ça peut prendre sept semaines et nous ne sommes pas sortis d'affaire.» Un processus qui pourrait encore retarder les élections, d'autant que l'opposition suspecte Karzaï de vouloir imposer ses proches dans la commission des plaintes. Celle-ci sera uniquement composée d'observate...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant