Afghanistan-Attentat meurtrier au consulat allemand de Mazar

le , mis à jour à 23:51
0
 (Actualisé avec précisions) 
    BERLIN, 10 novembre (Reuters) - Une voiture piégée a été 
lancée jeudi soir contre le mur d'enceinte du consulat allemand 
de Mazar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, rapportent les 
médias qui font état de deux morts et de plusieurs dizaines de 
blessés. 
    L'attentat a été revendiqué par les taliban, qui disent 
avoir agi en représailles à un raid aérien de l'Otan qui a fait 
des victimes civiles, jeudi dernier, près de Kunduz, selon la 
Deutsche Welle.  
    L'explosion a fait au moins deux morts et une soixantaine de 
blessés, dont plusieurs sont dans un état grave, dit le 
journaliste Bilal Sarwary sur son compte Twitter, citant un 
médecin local. Un incendie s'est ensuite déclaré sur un marché 
aux tapis voisin, ajoute-t-il. On ignore si des membres du 
personnel consulaire figurent parmi les victimes.   
    Selon un porte-parole de l'Otan, il y a vraisemblablement eu 
deux voitures piégées. Une partie du consulat est très 
endommagée, a-t-il souligné.   
    Une cellule de crise a été formée dans la soirée au 
ministère allemand des Affaires étrangères, a-t-on appris à 
Berlin.  
    Le consulat allemand se trouve dans un grand bâtiment voisin 
de la Mosquée bleue, dans le centre de Mazar-i-Sharif. Il est 
protégé par de hauts murs d'enceinte et un important dispositif 
de sécurité.  
    La mission locale de l'Otan dispose en outre d'une base 
importante aux abords de la ville. Elle abrite 2.000 hommes dont 
un millier de membres de la Bundeswehr. Les effectifs de l'Otan 
dans le nord de l'Afghanistan sont sous commandement allemand. 
    Des effectifs de l'Alliance ont été envoyés sur le lieu de 
l'explosion, a indiqué un porte-parole. Selon l'état-major 
allemand à Potsdam, l'attentat a été commis aux alentours de 
23h05.  
    Jeudi dernier, près de Kunduz, le raid aérien a été mené à 
la demande de soldats américains et afghans pris pour cibles au 
cours d'une opération qui a coûté la vie à deux GI.   
 
 (Sabine Siebold et Andrea Shalal, Jean-Philippe Lefief pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant