Afghanistan-Attentat à Lashkar Gah, harcelée par les taliban

le
0
    LASHKAR GAH, Afghanistan, 10 octobre (Reuters) - Une 
explosion sans doute provoquée par une voiture piégée a tué dix 
policiers lundi à Lashkar Gah, chef-lieu de la province du 
Helmand assiégé par les taliban dans le sud de l'Afghanistan, et 
le bilan devrait s'alourdir, a déclaré un responsable des 
services de sécurité.  
    Quatorze policiers et civils ont également été blessés par 
la déflagration, a précisé ce responsable souhaitant rester 
anonyme.  
    Un hôpital géré par l'ONG italienne Emergency dit avoir reçu 
trente victimes de l'explosion. Des responsables de 
l'établissement notent que la situation est de plus en plus 
difficile à Lashkar Gah en raison des attaques menées par les 
taliban à la périphérie de la ville et des tirs de roquettes qui 
frappent jusqu'au centre-ville.  
    L'essentiel du territoire du Helmand, important centre de 
production d'opium, est contrôlé ou contesté par les taliban, 
qui cherchent depuis 15 ans à renverser le gouvernement de 
Kaboul soutenu par les Occidentaux et à imposer un régime 
islamiste radical en Afghanistan.  
    Une délégation de haut rang composée de responsables afghans 
et de militaires internationaux s'est rendue samedi à Lashkar 
Gah en promettant de faire tout ce qui est possible pour 
empêcher la prise de la ville par les insurgés.  
    La coalition sous commandement de l'Otan a déjà augmenté le 
nombre de conseillers militaires épaulant les forces afghanes 
dans le Helmand et l'armée américaine a davantage de latitude 
pour y mener des frappes aériennes.   
    Les notables locaux qui se sont entretenus avec cette 
délégation ont toutefois critiqué la stratégie du gouvernement 
dans la province ainsi que le comportement des forces de 
sécurité afghanes, dont certains membres sont accusés 
d'abandonner leurs postes. 
 
 (Josh Smith, avec rédaction de Kaboul; Jean-Stéphane Brosse 
pour le service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant