Affrontements avec l'armée à Tripoli au Liban, au moins 2 morts

le
0

BEYROUTH, 25 octobre (Reuters) - Des affrontements entre l'armée libanaise et des activistes islamistes ont éclaté vendredi dans la ville portuaire de Tripoli, faisant au moins deux morts parmi les miliciens sunnites, a-t-on appris auprès des services de sécurité. Il n'était pas clair dans l'immédiat si ces hommes armés étaient libanais ou syriens. Les rebelles syriens et les miliciens sunnites accusent régulièrement l'armée libanaise de coopérer avec le mouvement chiite Hezbollah, qui a envoyé des combattants en Syrie pour soutenir le président Bachar al Assad. La proximité du conflit en Syrie voisine a accentué les tensions religieuses et provoque régulièrement depuis trois ans des flambées de violences dans cette ville du nord du Liban. Les tensions sont montées d'un cran en août dernier quand des islamistes venus de Syrie ont brièvement pris le contrôle de la ville d'Ersal, à la frontière avec la Syrie. Environ 20 soldats avaient été tués dans des affrontements. Jeudi, des soldats libanais ont tué trois hommes et procédé à plusieurs arrestations lors d'une opération à Asoun, dans le nord du pays. Au moins six soldats, dont un officier, ont été tués dans ces affrontements, selon des sources au sein des services de sécurité. (Alexander Dziadosz, Mathilde Gardin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant