Affiche censurée : la RATP annonce le retour de la mention «chrétiens d'Orient»

le
0
Affiche censurée : la RATP annonce le retour de la mention «chrétiens d'Orient»
Affiche censurée : la RATP annonce le retour de la mention «chrétiens d'Orient»

La RATP fait machine arrière sur le sujet brûlant des «chrétiens d'Orient». Attaquée en justice par une association, dans les médias par les responsables politiques, l'entreprise publique a annoncé ce lundi le retour de la mention «en faveur des chrétiens d'Orient» sur les affiches de concert du groupe «Les Prêtres». 

«Les nouvelles affiches concernant le concert du choeur des prêtres du-- juin prochain comporteront bien évidemment la mention En faveur des chrétiens d'Orient», a indiqué dans un communiqué Pierre Mongin, sans plus de précisions. Le PDG du groupe a également appelé Monseigneur di Falco, à l'origine du groupe «Les Prêtres» et lanceur d'alerte sur cette polémique, pour l'informer de sa décision.

L'évêque s'est empressé de publier la nouvelle sur son compte Twitter. Quelques minutes avant, le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé avait annoncé la même chose, également sur son compte Twittter : «Merci à @GroupeRATP et son président #pierremongin qui vient de m'appeler : la mention #ChretiensdOrient sera rétablie sur les affiches». L'élu a ensuite confirmé ses dires sur BFM TV. 

Les #PRÊTRES, le président de la #RATP vient de m'annoncer que la mention "POUR LES #CHRÉTIENS D'ORIENT"serait apposée sur les affiches.-- Jean-Michel di FALCO (@proteus2013) 6 Avril 2015

Merci à @GroupeRATP et son président #pierremongin qui vient de m appeler : la mention #ChretiensdOrient sera rétablie sur les affiches-- Jean-Vincent Placé (@JVPlace) 6 Avril 2015

Le président de la Coordination des chrétiens d'Orient en danger (Chredo), Patrick Karam, a toutefois indiqué à l'AFP qu'il maintenait son action en référé contre la RATP, car, dit-il, «on veut une jurisprudence. On veut (...) une condamnation pour éviter ce comportement. On ne veut pas de l'arbitraire dans un Etat de droit».

Ces annonces interviennent deux jours après un premier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant