Affamés, des rapaces se réfugient dans des jardins

le
0
Onze circaètes Jean-le-Blanc, de grands rapaces qui se nourrissent exclusivement de reptiles, ont été récupérés totalement dénutris faute de trouver leurs proies en raison du froid qui a sévi au mois d'avril.

Ils n'avaient jamais vu ça. Des circaètes Jean-le-Blanc si dénutris qu'ils ne pouvaient plus voler, en plein mois d'avril. Les responsables des centres de sauvegarde de la faune sauvage ont ainsi recueilli en quelques jours onze de ces rapaces à l'envergure royale (entre 1,70 mètre et 1,90 mètre). La plupart d'entre eux ont été trouvés dans le grand sud-ouest. «Parmi les personnes qui nous les ont amenés, deux d'entre elles les avaient trouvés dans leur jardin» raconte Gérard Grolleau, le président de l'Union française des centres de sauvegarde. «L'un des oiseaux ne pesait plus que 830 grammes contre 1,5 à 1,7 kg en temps normal» poursuit-il.

Les circaètes Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) qui nichent en France au sud d'une ligne reliant la Vendée au Jura et passent l'hiver en Afrique avant de revenir nicher en France au printemps, se nourrissent exclusivement de reptiles. Mais en raison du froid, les serpents cette année sont retournés se cacher en attendant le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant