Affaires du Pas-de-Calais : un huissier envoyé à l'Elysée

le
4
Affaires du Pas-de-Calais : un huissier envoyé à l'Elysée
Affaires du Pas-de-Calais : un huissier envoyé à l'Elysée

Selon nos informations, un huissier a tenté de remettre une convocation au Président de la République pour témoigner dans un procès. En vain. Cette convocation était adressée à François Hollande par Gérard Dalongeville, l'ancien maire PS d'Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais, dont le procès dans une affaire de fausses-factures du temps où il était maire, doit s'ouvrir le 27 mai au tribunal correctionnel de Béthune.

Pour se défendre, Gérard Dalongeville avait accusé le PS du Pas-de-Calais d'avoir mis en place un système de financement occulte dont la mairie d'Hénin-Beaumont était un des maillons. «Nous souhaitons entendre François Hollande le premier jour du procès, le 27 mai, pour qu'il nous explique ce qu'il savait de ces faits alors qu'il était Premier secrétaire du PS à l'époque», explique Me Francis Terquem, avocat de Gérard Dalongeville. Car «rien n'interdit à un citoyen de demander à un président de la République de témoigner à un procès. On l'appelle citation, invitation... Ou il accepte ou il n'accepte pas», a expliqué l'avocat.

Mais l'huissier envoyé par Me Terquem n'a pas pu remettre sa convocation. «On lui a demandé de rappeler demain matin pour fixer un rendez-vous avec le colonel de garde», a déclaré Me Terquem.

Une convocation dans une autre affaire

Dans le cadre d'un autre procès en appel qui va s'ouvrir le 15 mai, où l'ancien ministre de Mitterrand, René Teulade, est poursuivi pour abus de confiance au détriment de la Mutuelle retraite de la fonction publique (MRFP), un huissier a également tenté de délivrer une citation au président. Les avocats ont reçu un accueil positif de la porte parole du gouvernement.

Najat Vallaud-Belkacem a relevé que le président Hollande s'était «toujours engagé à contribuer, autant que faire se pouvait, à la manifestation de la vérité». Et d'ajouter : «Est-ce que ça passera par un témoignage ? Pas...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • picokrab le vendredi 3 mai 2013 à 10:05

    Quel amateur ce Hollande, Chirac dans une situation autrement plus délicate s'était entendu avec le président du conseil constitutionnel (pourtant socialiste) pour se dérober totalement à la justice

  • mjjmimi le vendredi 3 mai 2013 à 10:00

    il ne savait rien, dito pour le Nord Pas de Calais...

  • mjjmimi le vendredi 3 mai 2013 à 09:58

    Notre Président, ancien secrétaire du PS, a toujours tout ignoré des magouilles de diverses fédé du PS: dans le 13 il ne sa

  • .jpeg le vendredi 3 mai 2013 à 09:51

    Najat Vallaud-Belkacem a relevé que le président Hollande s'était «toujours engagé à contribuer, autant que faire se pouvait, à la manifestation de la vérité». MDR². Quel humour !